Pourquoi les Promesses des Politiciens se Concrétisent Rarement

campaign-1350481_960_720

L’un des grands reproches qui est fait aux politiciens est l’idée selon laquelle ils feraient constamment des promesses sans les tenir. C’est un leitmotiv que l’on retrouve dans tous les pays et c’est malheureusement un grave problème pour les démocraties. Si un politicien peut faire tout un tas de promesses sans jamais les tenir et sans jamais avoir la moindre sanction, cela veut dire qu’il n’y a plus de limites aux fausses promesses qui peuvent être faites afin d’être élu.

En réalité, si les politiciens font des promesses qu’ils ne tiennent pas, c’est pour plusieurs raisons. Déjà, lors d’une campagne pour une élection, il est important d’avoir quelques propositions majeures autour desquelles un candidat va construire sa candidature. Que ce soit la réforme du milieu financier, le combat contre l’immigration, la lutte contre le chômage ou toute autre réforme importante, cela permet d’associer un candidat à une idée principale. Certains candidats sont parfois élus grâce à une idée majeure unique plutôt que grâce à l’ensemble de leur programme. Mais ces idées ne sont pas toujours applicables rapidement ou facilement. Une fois élu, il faut faire face aux urgences et à la réalité. Les promesses sont souvent synonymes de choses à faire dans des conditions idéales, mais il est généralement difficile d’obtenir ces conditions afin de réaliser ce que l’on a promis.

En outre, les promesses sont parfois confrontées à des situations inattendues. Un politicien qui veut faire une réforme fiscale peut être confronté à une crise financière qui va l’obliger à changer de plan et à lutter contre la crise plutôt que de mettre en place sa réforme.

Enfin, il ne faut pas oublier que faire des promesses fait partie du jeu démocratique, et donc ne pas accorder trop d’importance à ce que peuvent promettre les hommes et femmes politiques.