Pourquoi les Politiciens ne Gardent pas la Barbe ou la Moustache ?

download (95)

Cela ne vous aura peut-être pas échappé, rares sont les hommes politiques à porter la barbe ou à avoir une moustache. Pourtant, ce détail est en totale contradiction avec les pays plus au sud comme au Moyen-Orient où le port de la barbe est très présent. Dans ces pays, la barbe est liée à la religion, et le pouvoir est en effet étroitement lié au milieu religieux.

Dans tous les cas, en Occident, il est très rare de voir des hommes politiques porter la barbe, comment expliquer cela ? C’est une spécificité encore plus étrange actuellement lorsque l’on sait que la moustache par exemple était pourtant encore portée au XXème siècle. Auparavant, la barbe et la moustache étaient en effet un signe de virilité et de domination, il n’y avait donc rien d’anormal à voir quelqu’un en politique en avoir une.

Mais désormais, seules de rares personnalités politiques portent la moustache, la barbe étant encore plus rare. De manière générale, la pilosité faciale se retrouve davantage à la gauche du spectre politique qu’à droite. Bien qu’elle puisse symboliser le pouvoir et une certaine posture de supériorité, notamment paternelle, la barbe est vue de nos jours comme un attribut physique associé à la négligence. Une personne qui ne se rase pas est une personne qui fait preuve de peu de rigueur envers elle-même et donc pour la fonction qu’elle peut exercer.

Cette vision de la pilosité comme symbole de laisser-aller s’associe probablement à des mouvements de jeunesse comme Mai 68 où le port de la barbe était très répandu. Encore aujourd’hui, porter un barbe de quelques jours est très fréquent dans les universités et chez les hommes jeunes. À l’inverse, se raser de près est un signe de rigueur, de maturité et de contrôle de soi, des aptitudes requises et attendues par les citoyens pour exercer une fonction politique.