Les Grands Médias peuvent-ils Influencer la Politique ?

images (25)

La politique et les médias sont deux éléments majeurs de la vie d’un pays. Bien souvent, ils ont d’ailleurs des relations très liées. Les politiciens et les journalistes font souvent les mêmes écoles et se connaissent entre eux. Certains journalistes sont même en couple avec des personnalités politiques, et inversement. Mais les médias peuvent-ils influencer les politiciens ou les décisions politiques ?

Du fait de leur étroite relation, la question est épineuse. Ce qui est sûr, c’est que les médias ne sont pas neutres face aux décisions politiques. Certains journaux vont soutenir les politiciens dans leurs réformes alors que d’autres vont au contraire les critiquer, voire les fragiliser. Il ne faut pas oublier que les médias ne sont pas des entités sans parti pris, ils appartiennent à des individus qui ont eux-mêmes des intérêts politiques. Si ces personnes peuvent utiliser leurs médias pour peser dans la balance politique, il n’y a pas de raison qu’elles s’en privent.

En outre, les médias, volontairement ou non, peuvent mener des enquêtes sur certaines personnalités politiques afin de les discréditer ou de les dénoncer. Certains journaux peuvent ainsi dévoiler des affaires extra-conjugales ou des scandales de fraude fiscale, ce qui peut porter préjudice à un politicien voire au parti entier auquel il appartient.

D’une autre manière, les journaux les plus conservateurs peuvent jouer sur le sensationnel et l’émotionnel afin de faire passer leurs idées, notamment en utilisant la peur ou la haine. Jouer sur les sentiments des lecteurs est un moyen efficace pour créer une atmosphère de défiance dans une société et ainsi rendre plus difficile les réformes d’un gouvernement.

Dans tous les cas, les médias ne peuvent que difficilement influencer le milieu politique. Tout au plus, ils pourront amener des débats ou des idées dans le champs médiatique, mais ils ne pourront pas véritablement et directement influencer un gouvernement, ce qui est rassurant puisque dans le cas inverse, cela signifierait que les médias ont plus de pouvoir que le gouvernement lui-même.