Les Étudiants et la Politique au Luxembourg

Dans tous les pays, les politiciens doivent plaire à toutes les tranches d’âges de la population. L’un de ces groupes est formé par les jeunes citoyens et notamment les étudiants. Offrir des conditions d’études satisfaisantes à la jeunesse de son pays est important, c’est pourquoi les politiciens doivent porter une attention toute particulière à ce sous-groupe social.

Historiquement, les étudiants sont bien souvent les premiers à engager une démarche de contestation lorsqu’une réforme du gouvernement ne les satisfait pas. Dans tous les pays, des manifestations étudiantes entament des mouvements luxembourg-77403_960_720de contestation qui gagnent parfois le reste de la population. On comprend donc pourquoi mettre en place des mesures à leur attention est crucial.

Au Luxembourg, de nombreuses écoles pour former les jeunes sont gérées par le gouvernement. C’est ce dernier qui est garant de la bonne éducation de ses citoyens. En outre, depuis 2003, le Luxembourg dispose de sa propre université, ainsi les élèves luxembourgeois n’ont plus besoin de se rendre dans des pays étrangers afin de compléter leur scolarité après leurs études secondaires. Par ailleurs, le Luxembourg jouit de son statut de place financière internationale, permettant à ses jeunes étudiants de poursuivre des études dans ce secteur avec l’opportunité de réaliser une carrière prometteuse. Le Luxembourg est en effet un pays offrant de nombreuses possibilités en terme de débouchés et si un étudiant ne trouve pas de place dans son propre pays, il peut facilement se rendre dans les pays voisins comme la France et l’Allemagne.

De plus, depuis 2008, le gouvernement a lancé la “Loi Jeunesse” qui prévoit tout un ensemble de mesures pour la jeunesse telles qu’une transition appropriée entre les études et le monde du travail, un soutien pour bien démarrer sa vie d’adulte ou encore une volonté d’aider les jeunes à devenir acteur de leur vie. Cette loi est le résultat du travail du National Youth Service qui est lui-même un organisme dépendant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse.